18.11.10

le Christmas Pudding : un dessert de folie !

Depuis des années (depuis la classe de 6ème je crois bien), je rêve de goûter un vrai Christmas Pudding, un pudding de Noël anglais. Mais voilà : 1) je ne connais pas de vrai Anglais personnellement 2) je n'aurai pas l'occasion d'aller en Angleterre avant Noël. Alors je me suis lancée dans la fabrication dudit pudding.

Je vous le dis tout de suite, c'est un truc de folie, le Christmas Pudding, un truc de grand malade : d'une part il doit cuire pendant 8 HEURES et AU BAIN-MARIE en plus, d'autre part il faut le préparer PLUSIEURS SEMAINES à l'avance, voire plusieurs mois ! Il faut dire ce qui est, ça fait un peu peur, cette histoire : bosser pendant une journée entièèère pour fabriquer un truc comestible (?) que l'on mangera (peut-être ?) dans plusieurs semaines (s'il n'est pas moisi... ?). Mais non, foi de Bergamote, je n'ai pas peur de faire des marrons glacés - dont la fabrication demande plus d'une semaine - alors ce n'est pas un pudding (anglais, de surcroît) qui va m'intimider.

La tradition veut que l'on prépare le Christmas Pudding avant le dimanche qui précède le dimanche de l'Avent ("Stir Up Sunday", en anglais) - tiens, c'est joli, comme phrase. Cette année, le dimanche de l'Avent tombant le 28 novembre, il faut donc préparer son pudding avant le 21. Ouf, juste à temps.

Avant de commencer, prévoyez une journée complète de libre : c'est qu'il faut le surveiller, ce bain-marie long de 8 heures.

J'ai appliqué la recette de Pascale Weeks, ma référence en matière de desserts anglosaxons. Elle tient sa recette de sa belle-mère qui elle-même la tient de Delia Smith (j'ignore tout-à-fait qui est cette personne, ceci dit :-). Je recopie la recette, telle que je j'ai faite, ici :

CHRISTMAS PUDDING
(pour 10 personnes)

100 g de beurre
50 g de farine
1 pincée de levure chimique
110 g de pain de mie coupé en petits cubes
1 cuil. à café rase d’un mélange 4 épices
1 pointe de couteau de cannelle
225 g de sucre roux
275 g de raisins secs
220 g de raisins blonds
25 g d’écorces d’oranges confites coupées en dés
25 g d’amandes entières concassées
1 pomme pelée, épépinée et coupée en petits dés
Le zeste d’un demi citron
Le zeste d’un demi orange
2 cuil. à soupe de rhum
15 cl de bière Guinness
2 œufs

Un bol en verre (contenance de 1,5 litres) beurré

La veille
Dans un grand saladier, mélangez le beurre coupé en petits cubes, la farine, la levure, les dés de pain de mie, les épices et le sucre. Ajoutez les raisins, les écorces d’orange, les amandes, les dés de pomme et les zestes et mélangez bien. Dans un petit bol, mettez le rhum, la bière et les œufs et mélangez. Ajoutez ce mélange au mélange précédent et mélangez bien. La consistance doit être assez molle. Couvrez le saladier avec un torchon et laissez reposer une nuit.

Le lendemain
Mettez le mélange dans votre bol en verre beurré. Ajoutez deux couches de papier sulfurisé juste à la taille du moule. Couvrez avec deux feuilles de papier d’aluminium. Fabriquez une poignée avec de la ficelle de cuisine. Placez le bol dans une casserole remplie d’eau bouillante à mi-hauteur du bol et laissez cuire pendant 8 heures.
Pendant toute la cuisson, il faut que l’eau arrive à mi-hauteur du bol, ce qui revient à rajouter de l’eau environ toutes les demi- heures.
Lorsque c’est cuit, retirez le papier d’aluminium et remplacez-le par du papier d’aluminium propre.

Conservez ce pudding jusqu’à Noël dans un endroit sec et frais.
Le jour de Noël, le Christmas Pudding, après avoir encore passé 3 heures au bain marie pour être réchauffé se déguste le plus souvent avec du «brandy butter» (sauce au beurre et au sucre, aromatisée au cognac) ou avec de la «custard», sorte de crème anglaise plus épaisse que celle servie en France, chaude.


Voilà. Et maintenant, les photos des étapes, dans l'ordre chronologique :

Les ingrédients secs :
Le "zestage" :




La suite des ingrédients secs :

Les ingrédients liquides :

Incorporation des liquides aux ingrédients secs :

Le mélange en cours :

Le mélange avant repos :

Le mélange après une nuit de repos (vous voyez, il va mieux, il est moins fatigué, n'est-ce pas ?) :

Le joli paquet-cadeau, bien reposé (et qui qui va prendre son bain ?) :

Pratique, la ficelle qui tient l'ensemble sert de poignée :

Tadaaaam ! Le résultat après 8 heures de bain-marie :

Vu de près :

Et hop ! Emballé c'est pesé. Direction un placard noir, frais et sec, jusqu'au 24 décembre :


J'ai bien hâte de déballer ce cadeau, moi ! (en même temps, j'appréhende un peu, j'espère qu'il va bien se conserver... je me retiens de le mettre au frigo).

Comme j'hésite entre le brandy butter et la custard, pour verser dessus à Noël (le jour du grand déballage), je ferai les deux - ça tombe bien, Pascale donne les deux recettes dans son petit livre Cookies, Muffins & Co, je l'ai - et je vous tiendrai au courant du résultat.

Normalement, j'aurais dû utiliser un "pudding basin", mais je n'ai pas ça, alors j'ai pris mon saladier en verre. Pour le bain-marie, j'ai posé le saladier dans le panier de ma cocotte-minute, et j'ai déposé le panier au fond de la cocotte (sur l'espèce de crochet prévu à cette effet). Je n'ai pas mis le couvercle de la cocotte, car il faut surveiller le bain-marie et remettre de l'eau toutes les 30 minutes environ (merci Bergamonsieur qui m'a relayée pendant 1h30, et qui a pris les photos - bein oui, j'ai que deux mains, alors zester et photographier en même temps c'est pas facile). La recette d'origine requiert de la "suet" (graisse de boeuf), souvent remplacée par de la "vegetable suet" en ces temps incertains, mais comme je n'avais envie d'utiliser ni l'une ni l'autre, j'ai mis du beurre (oui, c'est mon deuxième nom, Bergamote De Beurre).

Vous savez quoi ? Ca sent hyyyyper bon, le Christmas Pudding en train de cuire, hier soir j'avais envie de me jeter dessus. Il a cuit de 16h à minuit, et je n'ai même pas pu le goûter. Dingue. Ceci dit, je peux déjà dire que crue, la pâte est délicieuse.

Et voilà, wait & see.

Maintenant, il va falloir que je m'occupe de mes futurs marrons glacés, car c'est pour bientôt, et ça demande du temps, ces petites choses.

Edit : pour lire le "verdict", cliquez ici.

28 commentaires:

jus-2-fruits a dit…

Bonjour,

Hein... ça va se conserver jusqu'au 24 ?! Honnêtement, ça m'intrigue.

Je vais attendre le résultat avant d'essayer:-)

Pour ce qui est de la levure chimique. Elle n'a pas d'intérêt puisqu'elle réagit au contact d'aliment liquide et gonfle seulement à la cuisson.

En ce qui concerne l'expression "Christmas pudding" voici ce qu'en dit le Grand Larousse Gastronomique: "Gâteau traditionnel des Noëls britanniques, à base de graisse de rognon de boeuf, de raisins secs, de chapelure, de farine et de fruits confits, cuit à l'eau bouillante pendant plusieurs heures et servi brûlant, flambé au rhum ou à l'eau-de-vie. Le Christmas pudding, qui gagne à être préparé à l'avance et se conserve très longtemps (jusqu'à un an dans le réfrigérateur), était autrefois façonné en grosse boule et cuit dans un linge; de nos jours, on utilise une terrine, mais on l'enveloppe toujours dans un ligne."

Jenny a dit…

Ma maman est anglaise. Je n'ai jamais aimé le Christmas pudding mais j'aime beaucoup le Christmas cake (ma mère a fait le sien la semaine dernière). Le Christmas cake est comme ce qu'on appelle un "cake" en France, en plus riche, avec plus de fruits secs.
J'aime bien aussi les "mince pies", petites tartelettes à base de fruits secs, d'épices et de pomme.

annie76 a dit…

@ Jenny: est-ce que le "Christmas cake" est ce que nous Nord-Américains appelons gâteau aux fruits?

http://www.recettes.qc.ca/thematiques/images/320x184/105.jpg

Célia a dit…

Tout ça est bien passionnant et donne envie de tester à une expérimenteuse comme moi !!! Mais bon, pas trop le temps en ce moment... quoique, dans une semaine...?
Par contre, félicitations, tu es très courage d'essayer, car, comme tout le monde je pense, l'histoire de la conservation à température ambiante pendant si longtemps, ça me fait peur !!!
Je te souhaite bien du bonheur avec ce christmas pudding anglais =)

nanie a dit…

j'ai jamais osé me lancer !
mais j'ai fait le christmas cake une année et c'était vraiment bon !
j'ai eu peur aussi de le garder si longtemps, mais au final tout s'est bien passé !

Babeth59 a dit…

mon père et ma belle mère en faisaient...depuis qu'ils sont partis là haut, on en achète tout fait!.....mais dans nos familles respectives, à MrD et moi, seuls ceux qui y ont été initiés tout petits en mangent....les "pièces rapportées" refusent poliment et mangent de la bûche!...

Maryse a dit…

Je crois que Delia Smith est une genre de Julia Child anglaise...

mariana a dit…

ben moi je dis qu'il en faut du courage pour faire ça aussi longtemps à l'avance. pour ma part, je me contente de faire tes sablés 123 mais pour le 2 je mets du beurre salé sinon,je trouve que c'est trop sucré. prochaine recette à essayer le 4/4! je prie pour que ce soit bon.

Jenny a dit…

-->annie 76 : je ne pense pas. Ce que tu as mis en lien, c'est ce que j'appelle un cake (cake aux fruits). Le Christmas cake c'est ça.

Karine a dit…

Ma mère prépare des gâteaux aux fruits chaque année et ils se conservent très bien pendant au moins 2 mois (au-delà de ce temps, ils sont tout mangés!). Je ne m'inquiète pas trop pour ton pudding même si tu l'as fait avec du beurre (le gâteaux aux fruits de ma mère en contient également). Je crois que c'est la longue cuisson qui permet de le conserver aussi longtemps. Il faut seulement que ton pudding soit bien emballé.

Je crois que les gâteaux aux fruits et le Christmas cake sont la même chose (la photo d'Annie76 ne ressemble pas du tout aux gâteaux aux fruits que je connais, voir voir ici ou ). Après tout au Québec, le gâteau aux fruits est un héritage des Anglais.

paule a dit…

delia smith est THE english cook, dans presque toutes les (bonnes) maison anglaise vous trouverez son livre, référence absolue,
xxx

Sirop Grenadine a dit…

C'est une super idée de préparer un Christmas Pudding !! Je suis en train de lire un roman anglais où il ne cesse de complimenter ce pudding !! J'ai vraiment envie de le gouter!!

annie g a dit…

Malheureusement,dans le "chrismas Pudding",ce n'est pas du beurre mais de la graisse de rognon de boeuf....
et ça ,c'est vraiment...HOT pour moi!!!!!!!

Phil in the Kitchen a dit…

Tout d’abord, j'avoue que je ne parle pas bien le français et je vous prie de m'excuser. Pour le Christmas pudding la graisse de rognon est traditionelle ici en Angleterre, mais je préfére le buerre. Delia Smith est devenue une institution nationale et le sauce au rhum de Delia est très bon avec le Christmas pudding. Merry Christmas.

mamzelle Orèle a dit…

tout ça me donne très envie !! comme on ne reçoit que le 26, je me jette à l'eau dès lundi !!

annie76 a dit…

@ Karine: effectivement, je n'ai pas choisi la meilleure photo, mais c'est exactement la même chose que les liens que vous avez mis.
Le gâteau aux fruits traditionnel au Québec est habituellement conservé longtemps grâce au rhum dont on l'imbibe semaine après semaine.

Nanazolie a dit…

Je vis en Irlande, et le Christmas Pudding fait partie de tout repas de Noel qui se respecte. Et.... personne n'aime ca en fait! Enfin, tres peu de gens. C'est lourd, ecoeurant, surtout apres un full Christmas lunch (dinde, patates roties, et tutti quanti). Alors quand on voit le boulot que ca represente.... Du coup, ca finit toujours en "recyclage": dans de la glace a la vanille, dans de la creme vanille, ou...au chien (pov' bete). Mais bon, je connais quand meme des gens qui adorent. Mais faut eviter de se taper la dinde avant. A jeun, mouais, peut etre, avec un verre de lait.
Sinon, le Christmas cake (un peu le meme mix mais cuit au four), c'est sympa

getz a dit…

Bonjour, je connais le christmas pudding puisque mon père (et avant lui sa mère en faisait) mais la recette que tu donnes n'est pas du tout la même ! Nous continuons à en préparer, c'est pour nous vraiment une tradition de faire re-cuire pendant quelques heures (pas trop !) et de reconnaître son odeur, puis de le flamber dans le noir à Noël juste avant le passage du père Noël !!! Je me languis Noël !!!!! Bisous

cess77 a dit…

J'ai suivi ta recette cette année encore et on s'est régalé.
Je l'ai mis en photo sur mon blog si tu veux le voir. Merci et bonne continuation gourmande pour 2012.
http://saveuretpeinture.canalblog.com/archives/2011/12/25/23043168.html

Zahaa a dit…

Bonjour,
Meme chose que Getz : mon père fait le christmas pudding chaque année, comme le faisait ma grand-mère (belge) avec la recette de famille qui lui venait de sa propre mère (mon arrière-grand mère, donc ^^) qui était elle bien anglaise.
Pour info, le nôtre se conserve sans problème au frigo (pas besoin de le congeler) pendant toute l'année, ce qui permet d'en avoir jusqu'au noël suivant ! Pratique pour dépanner quand on n'a plus rien, pas même un yaourt pour faire office de touche sucrée à la fin d'un repas : j'en découpe une tranche fine (parce que oui, c'est vraiment très nourrissant ^^), 30 secondes au micro-onde et zou, un dessert délicieux ! ^^
C'est justement le gros atout du suet de graisse de boeuf : ça a la particularité de ne pas rancir, permettant au pudding de garder son gout délicieux tout au long de l'année ! :)
Dans notre recette, la cuisson ne se fait pas au bain marie mais dans l'eau directement, le pudding emmailloté dans un tissus, ce qui lui donne du coup une forme de gros potiron, puis ensuite simplement arrosé d'un peut de rhum pour le faire flamber au moment de servir : c'est beau et bon ! :)

Bergamote a dit…

Merci pour toutes ces informations :)

Anonyme a dit…

Bonjour

Enfin c'est exactement la recette que nous cherchions ma femme et moi.
Lorsque j'étais enfant ma mère nous faisait un recette similaire, et ce gâteau ce conservait très longtemps, surtout qu'elle en faisait une bonne quantité.
Merci pour cette recette que nous essayerons très bientôt.
Bonnes fêtes de fin d'année.

kasekuche a dit…

Bonsoir, merci pour cette belle recette, j'ai vécu un temps à Londres, il y a plus de 35 ans, et je n'ai pas eu la chance de gouter au christmas pudding ! donc je me lance ! J'avais l'habitude de boire avant le coucher un bol de "Horlicks" chaud ! est ce que quelqu'un peut me dire si ça existe toujours et où puis je m'en procurer ? Bonne soirée à tous et à toutes et merci

Carole a dit…

et bien voila, je viens de retirer le mien du feu. Il sent super bon le rhum... A mon tour d'attendre le matin de Noël avec impatience en espérant qu'il n'ait pas été la proie des moisissures entre temps...
Comment s'est comporté le vôtre ?

Charly a dit…

Bonjour,

J'ai toujours eu envie d'en gouter mais l'opportunité ne s'est pas présentée ! sucrissime m'a délicieusement remis l'eau à la bouche : je l'ai fait le 15.11 il me reste une petite portion dont je me régale à l'occasion : plus il vieillit meilleur il est ! merci pour toutes ces recettes partagées et bonne année. (savez vous où je pourrai acheter du Horlicks (poudre) et si ça existe toujours ? )

Bergamote a dit…

Merci Charly. Je ne sais pas ce qu'est le Horlicks...

Robert Brizard a dit…

pas mal, je vais l essayer, mais a defaut de graisse de boeuf , j ai la graisse de canard qui est bien aussi, par contre, je ne mets pas de beurre;
vu sur carnets de julie y a 15 jours, la dame du nord l a fait avec graisse de rognons boeuf, oui, par contre, elle a mis trop de farine, j ai fait sa recette et mefiance car c etait trop compacte, le mien reste un peu plus que moelleux mais pas du beton !! il n est pas du tout difficile pour celles qui craignent, il suffit d avoir tout acheté avant , preparer ses ptits bols de preparation, peser tout et hop c est vite fait, et meme carrement a la main a la spatule, surtout pas mixé ;
bon noel

Robert Brizard a dit…

j oubliais oui pas besoin de levure, elle ne sert a rien dans cette recette .