12.9.17

Fausses langues de chats : plus facile tu peux pas


En fait il s'agit de gâteaux à la peau de lait... mais sans peau de lait.
Bein oui, là où j'habite, ça court pas les rues, les vaches laitières (les autres non plus d'ailleurs). Quand je suis dans les Vosges c'est plus facile, il y a des vaches un peu partout (dans les champs hein, pas dans les rues non plus).
La dernière fois que j'y suis allée, une amie de ma tante m'a donné du bon lait frais, enfin façon de parler, il était tout chaud car il sortait direct' du pis de la vache. Je l'ai fait bouillir, et j'ai récupéré la peau. Pas assez pour faire des gâteaux, alors on l'a donnée au chat. Mais cela m'a donné envie de faire des gâteaux à la peau de lait. C'est ma grand-tante qui en faisait (encore une autre, pas celle des petits pains au lait ni celle de la brioche - j'ai des tas de tantes bonnes cuisinières, « trop d'la chance » !). Elle m'a donné sa recette, et y'a pas plus simple : un bol de peau, un bol de sucre, un bol de farine. Comme je n'avais pas de peau de lait (pas de pot !), j'ai utilisé de la crème fraîche liquide entière.


Bref, cette recette c'est le truc pour lequel tu n'as pas besoin d'aller chez G.Detou/Mora/LaBovida acheter un ustensile sino-japonais dernier cri introuvâââble-ma-chérrrie et qui coûte une blinde, ainsi que des ingrédients qu'on ne trouve qu'au sud-est de la Papouasie les années bissextiles... Même pas besoin de balance, même pas besoin de verre doseur. Besoin de rien (là j'ai envie de chanter...).


Voici la recette (en même temps je l'ai déjà donnée un peu plus haut - "aller plus wooo, aller plus wohoho" j'ai encore envie de chanter - mais pour une fois qu'il ne s'agit pas d'une recette en grammes mais en tasses...) :

Fausses langues de chat / faux gâteaux à la peau de lait
pour une cinquantaine de petits biscuits

1 tasse de sucre
1 tasse de farine
1 tasse de crème
1 pincée de sel
1 sachet de sucre vanillé

Préchauffer le four à 180°C.
Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients.
Avec une petite cuillère, faire des petits tas (gros comme une noix) sur une plaque recouverte de papier cuisson (j'ai fait 4 plaques avec ces quantités).
Enfourner à 180°C pendant environ 13 minutes (à adapter à votre four) jusqu'à ce que les biscuits soient un peu dorés. Laisser refroidir avant de décoller délicatement.
Et voilà.


J'imagine qu'avec de la crème épaisse ça doit être tiptop.
En plus, c'est le genre de recette que vous pouvez faire en vacances avec une bande de copains au ski touçatouça par exemple (moi je ne skie pas, je luge). Un pot de crème épaisse, un pot de sucre, un pot de farine, tadaaam, le tour est joué.

Bon, ils sont super ces biscuits, craquants autour (un peu caramélisés même) et moelleux à cœur.

Sans transition, le gentil voisin m'a fait cadeau (plus précisément aux enfants) de sa première récolte de tomates, si c'est pas beau ça :


4 commentaires:

Beurrée a dit…

Superbe recette !
et Sans oeufs ! À faire très très bientôt avec ma Fille !
Superbe article ! comme d'habitude !
et quelles belles tomates ! Miam !
Bon Ap et Vives toutes les Tantes !

Virginie Gaudy a dit…

Bon j'annonce: " blague nulle de prof de maths". Tes biscuits ( que d'ailleurs je viens de faire et qui n'ont même pas eu le temps de refroidir mes garçons les ont mangés avant ), tu aurais pu les appeler les trois tiers. En tout cas super recette.

Fred Fluck a dit…

Bravo, encore une jolie recette qui sent bon la campagne à mémère. J'aime beaucoup votre blog ainsi que votre manière de raconter chaque recette. Merci !

Anonyme a dit…

Parfaites! Je les ai faites (déjà deux fois!!) avec de la peau de lait! Elles se sont beaucoup étalées mais elles font des ravis! Merci!!