11.8.06

Macarons à l'érable

Je vous présente mon premier macaron "version fourrée", tadaaaam ! :


Je remercie chaleureusement Mercotte, j'ai réalisé mes macarons grâce à sa recette.

J'ai remplacé une partie du sucre par du sucre d'érable, mais une partie seulement car cette précieuse denrée m'a été gentiment expédiée du Canada par une très bonne amie.
Et jes les ai fourrés .... au beurre d'érable, bien entendu !

Macarons à l'érable :
(pour environ 32 demi-macarons, soit 16 macarons "entiers")

- 80g de blancs d’oeufs (à peu près 4 blancs si vos oeufs ne sont pas très gros)

- 25g de sucre d'érable

- 100g de poudre d’amandes
- 100g de sucre glace

- et, pour le sirop, 100g de sucre et 35g d’eau.


Tamiser ensemble 100g de poudre d’amandes et 100g de sucre glace. Réserver.

Monter en neige 40g de blancs d’oeufs, avec 25g de sucre d'érable.

Cuire le sirop (100g de sucre et 35g d’eau) à 110°C.

Verser le sirop obtenu en un mince filet sur le mélange blancs/sucre d'érable à petite vitesse et laisser
tourner le robot jusqu’à refroidissement. Environ 15mn.
On obtient ainsi une meringue italienne.

Mélanger 40g de blancs d’oeufs (non montés) aux poudres tamisées et ajouter la
meringue italienne à la maryse en macaronnant*.
Dresser à la poche avec une douille de 10mm sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
Laisser croûter (sécher à l'air libre) quelques heures,
et cuire 14 mn à 140°C (four position statique), une plaque
à la fois.
Il faut ABSOLUMENT laisser croûter les macarons, car, impatiente comme je l'étais, je n'ai pas attendu pour cuire la première plaque, et les macarons ont tous fendu :(
Heureusement, la deuxième plaque, qui, elle, avait croûté, fut une réussite :)
Avec une pelle fine (genre pelle à poisson), décoller immédiatement les macarons, en râclant bien le papier, sinon le fond des macarons restera collé au papier.
Coller les macarons deux par deux, avec le fourrage de votre choix.
*Macaronner = travailler le mélange à la corne ou à la maryse pour l’assouplir, il doit être lisse et brillant.

Ici, fourré avec du beurre d'érable :




Là, avec un mélange à la framboise (100g de chocolat blanc, 25g de crème liquide entière et 50g de confiture de framboise faite par moi :) :


Au fait, chut! c'est un secret, je crois bien que Mari et Moi préférons les macarons non collés, natures, un par un ;-)

16 commentaires:

Reinefeuille a dit…

je n'ai pas encore oser me lancer, je n'ai même pas de poche à douille !

Papilles et pupilles a dit…

Bravo pour cette essai transformé !

missmiss a dit…

salut c'est encore moi! ;-)

ben dis-donc tu chomes pas ma belle!

c'est la "fraicheur" qui t'as donné des ailes?

c'est la premiere fois que tu les fais?

en tout cas t'es un chef! ils ont et colorés ils seraient encore mieux je trouve!

bye!

Bergamote a dit…

Oui Missmiss, tu admires mes premiers macarons. Je les ai faits "natures" par choix, je voulais d'abord vérifier s'ils me plaisaient ainsi, et ensuite varier les parfums : pistache, café...

Tu sais, je suis folle des desserts, c'est juste le manque de temps qui m'empêche d'en faire 2 par jour :)

Daphnea a dit…

Wow! Ils m'ont l'air délicieux!

Androue a dit…

Wow! Ils sont vraiment mais vraiment jolis!!!C'est encore mieux que les biscuits «feuilles d'érable» ça!

Mercotte a dit…

Bravo pour cet essai tranformé !
mais dis donc tu as du en faire d'énormes, avec la même quantité j'en fait au moins 60 soit 120 coques !! croûter, pas croûter là est la question, je ne croûte plus jamais , et pas un ne craque, par contre j'utilise la chaleur tournante, là est peut être la différence ! Ensuite, je les laisse bien refroidir avant de les enlever du papier et ils se détachent tout seuls !! chaque four, chaque façon de faire est différente voilà pourquoi tout le monde a peur de se lancer ! et pourtant !!!

Diane a dit…

Chapeau ma vieille, belle réussite!
Mais dis donc, arrivez-vous à manger tous ces desserts à la maison ou si tu dois en donner aux voisins?

Bergamote a dit…

Androue : je ne sais pas, je n'ai jamais goûté de biscuits "feuilles d'érable", j'en rêve :)

Diane : le "drame", c'est que mon homme n'aime pas les desserts, enfin presque aucun, alors soit je les mange toute seule, soit j'en apporte à ma famille ou aux collègues.

Mercotte : ah, chaleur tournante, je n'ai pas osé. J'essaierai la prochaine fois.
Pour ce qui est du croûtage, je préfère le faire pour l'instant, car la plaque que j'utilise est peu épaisse, il faut que je m'achète une Silpat (à moins que tu ne me conseilles autre chose ?).
Quant à la taille de mes macarons, eh bien, je ne sais pas, ils devaient faire dans les 6cm de diamètre... tu en fais des plus petits ? En fait, j'ai perdu un peu de pâte à cause de cette #?!%ù*# de poche à douille que je ne peux pas boucher (en bas) pendant que je la remplis...

Androue a dit…

Bergamote, jamais goûté aux biscuits «feuilles d'érable»...Tiens tiens ça me donne une idée!:P Moi aussi j'ai un chéri qui n'aime pas trop les desserts...C'est désolant!

Tarzile a dit…

Je crois que je peux affirmer que c'est une première.

Bravo!

Tarzile

cammu a dit…

De l'érable!
Ça me plaît beaucoup cette recette.
:)

auré a dit…

originaux ces macarons!!! ils ont l'air délicieux!

Louise a dit…

Oh la la! Quelle belle idée! Le temps des sucres s'en vient, et je sens que je ne vais pas me priver d'essayer ces jolis macarons! (ma réserve de l'an passé commence à baisser...)

mingoumango a dit…

J'adore la couleur de ces macarons ! Le blanc leur confère un aspect très chic ;-) D'ailleurs, j'ai décidé d'en refaire des non-colorés.

ClaraS a dit…

Bonjour je ne sais si mon premier message est passé... je me permets de le remettre

Bonjour
Très beau site..

Merci pour cette recette à l'érable, je cherchais un fourrage à l'érable pour mes macarons et je ne pensais pas seulement mettre du beurre d'érable mais je vais essayer...

Si je peux me permettre, un petit truc pour défaire les macarons de la plaque sans les casser...
Quand on met un papier sulfurisé dessous, on pose sous le papier un torchon humide, on attend un peu et le "démoulage" devient un jeu d'enfant. Les macarons se décollent tout seul.

Quant à la poche à douille, il suffit avant de mettre la préparation dans la poche de retourner la poche dans la douille pour " boucher" la douille avec la poche, mettre la préparation dedans et ensuite tirer sur la douille et la poche pour défaire "l'obstruction".

Bonne chance et agréable journée à vous, Claire