27.5.19

le Rubik's Cake (façon Cédric Grolet)


Depuis le temps que je lorgnais ce gâteau…
Tout est parti de la version "blanche" de Cédric Grolet : ce truc, c'est de la poésie à l'état pur. J'ai dû le voir dans le magazine Fou de pâtisserie, et l'idée ne m'a plus quittée depuis. Il me fallait ce gâteau.
Possibilité n°1 : l'acheter tout fait. Facile. Il suffit d'aller au Meurice. Outch, presque 200 euros le gâteau, tout de même. Exit la possibilité n°1.
Possibilité n°2 : récupérer un présentoir chez quelqu'un qui s'en débarrasse. Plus facile à dire qu'à faire, je ne connais pas grand monde qui mette cette somme dans un gâteau… Un tour sur un site de petites annonces bien connu et un autre sur un site d'enchères m'ont laissée bredouille. Fin de la possibilité n°2.
Possibilité n°3 : acheter un support tout fait. Il y a bien des trucs métalliques en vente sur internet, mais je n'étais pas convaincue (j'ai vu depuis qu'il en existait en plastique - c'est très récent - mais ils sont soi-disant dorés, et je les trouve plutôt kaki-moches… trop tard de toute façon).
Possibilité n°4 : le fabriquer. J'ai trouvé tous les détails sur le blog de Sandrine. Dimensions, explications, etc. Sauf que je manipule très mal une scie…
Possibilité n°5 : demander à Beau-Papa de me le fabriquer. Encore mieux ! "Best ever" même (là, mes enfants feraient le bruit d'un buzzer, ça veut dire "attention expression ringarde").

J'ai acheté trois plaques de medium chez Cultura, et il m'a suffi de donner à Beau-Papa les plaques et les dimensions que je voulais. Elle est pas belle la vie ? Il l'a même peint avant de me le donner :)
Belle-Maman, ayant remarqué que le support original pivotait, a indiqué à mon beau-père qu'il était rigoureusement indispensable d'en fabriquer un qui pivotait aussi. Et Beau-Papa s'est exécuté, tadaaam :


Ne me demandez pas comment il a fait, moi j'ai juste communiqué le cahier des charges.
Merci Beau-Papa !

Pour les cubes, j'ai utilisé deux moules Silikomart (2 fois 15 cubes, chaque cube fait environ 3,5 cm de côté).
Je les ai garnis de mousse à la vanille (cf. la recette de la tarte infiniment vanille de Pierre Hermé, clic!) et d'un biscuit succès aux amandes (cf. la recette du royal au chocolat, clic!) que j'ai emporte-piècé (ça existe, ce verbe ?) avec un découpoir carré de 2cm de côté.


J'ai filmé le tout, planté un cure-dents dans chaque cube et mis à congeler.
J'ai réalisé un glaçage chocolat blanc - crème (le même que pour la tarte infiniment vanille, mais sans colorant - j'ai décidé de bannir les colorants de mes pâtisseries, quand je peux), puis j'ai roulé les cubes glacés dans de la noix de coco râpée, des pistaches hachées, des amandes hachées, du sucre neige (sucre glace qui ne fond pas), du cacao...
C'était long, périlleux (la mousse n'étant pas très liquide, les cubes n'étaient pas "parfaitement parfaits", et les cubes dégèlent très vite), et j'ai mis un bazar pas possible dans la cuisine, mais je ne suis pas peu fière du résultat !

4 commentaires:

Babeth a dit…

En tout cas, un grand bravo, la présentation est magnifique, et je ne doute pas que la dégustation l'est aussi !
A bientôt !

Paule a dit…

Bonsoir Bergamote,
Quel plaisir de pouvoir trouver une nouvelle publication! Je ne désespérais pas, je venais régulièrement faire un tour sur votre blog. Le Rubik's je l'ai fait en version salée.
Merci et bonne soirée
Paule

Unknown a dit…

Bonjour, trop contente de vous lire, quel travail mais qu'elle réussite,

venezia a dit…

Moi aussi, j’attendais l’accouchement d’un nouveau gâteau😊 celui là est impressionnant! Tu as osé le détruire pour le manger?