4.7.08

essai de turrón de jijona (touron mou) maison


Le touron est une confiserie espagnole à base de miel, de sucre, de blanc d'œuf et d'amandes, qui se présente le plus souvent sous la forme d'une tablette rectangulaire. On trouve deux variétés principales de touron :
- le touron mou, dit de Xixona/Jijona : à base d'amandes en poudre, il forme un nougat mou, de couleur marron, très sucré et riche.
- le touron dur, dit d'Alicante : à base d'amandes entières, il ressemble davantage au nougat, mais sous une forme particulièrement dure, même à découper.

Je raffole du touron "jijona", celui qui est mou. Enfin, en réalité, il n'est pas vraiment mou, sa consistance est difficile à décrire, il faut l'avoir goûté pour savoir. Quant au touron dur, franchement, je ne vois pas l'intérêt : c'est du nougat version "béton armé", bien moins bon que notre Nougat de Montélimar, et, surtout, sur lequel vous risquez de vous casser au moins 5 dents d'un coup... Exit le touron dur, je n'aime pas ça.

Le touron de jijona, mon préféré vous l'aurez compris, je l'achète généralement à Auchan, il est délicieux. A vrai dire, je crois n'avoir jamais été déçue par du jijona industriel. Contrairement aux tourons dits "artisanaux".
C'est tous les ans la même histoire : je me promène rue Gambetta à St Jean de Luz, je m'arrête chez Adam pour acheter des macarons (les meilleurs du monde !), puis je continue jusque chez Pariès pour m'offrir un gâteau basque (le meilleur du monde, après le mien !). Et là, les tourons multicolores dans la vitrine me tentent. Je sais qu'ils ne sont pas aussi bons que du jijona, je le sais, mais je me fais avoir quand même : j'achète une (toute petite) plaque. Et je suis déçue. Tous les ans c'est pareil. Alors l'année dernière, je n'ai pas craqué, na !

Cette année, je n'irai pas à St Jean de Luz, snif. Pas de macarons Adam, pas de gâteau basque Pariès. Quant au touron "industriel", je n'en ai pas acheté depuis des lustres. Alors j'ai décidé de m'en fabriquer moi-même, sans cet infect arôme "amande amère" que l'on trouve systématiquement (et surdosé, en plus) dans les "artisanaux". J'ai essayé de m'inspirer des explications lues sur ce site. Mais le processus est long, et je n'ai pas vraiment les outils nécessaires. J'ai finalement inventé une recette, bidouillé d'après les proportions lues sur un paquet "industriel".

Touron mou :

150g d'amandes en poudre
150g de sucre
20g de miel très doux
1 blanc d'oeuf
un peu d'eau

Dans une poêle antiadhésive, faire légèrement griller la poudre d'amandes. Réserver.
Faire fondre le sucre avec le miel dans une casserole, à feu doux, avec deux ou trois cuillères-à-soupe d'eau. Incorporer les amandes et le blanc d'oeuf en mélangeant constamment. Augmenter le feu, et laisser cuire jusqu'à ce que le mélange devienne un peu pâteux et se détache des parois de la casserole.
Verser sur une feuille de papier cuisson. Recouvrir d'une feuille de papier cuisson. Tasser légèrement pour obtenir une épaisseur d'environ1,5 cm. Laisser complètement refroidir.
Retirer le papier cuisson, et découper des carrés ou des rectangles.

Verdict : ce n'est pas du touron "jijona" comme celui que j'achète (à mon avis il aurait d'abord fallu préparer des amandes grillées et les pulvériser), mais c'est un touron mou absolument dé-li-cieux. Et ce n'est pas Bergamiss qui vous dira le contraire : elle a englouti plus des trois-quarts de la plaque !

28 commentaires:

Flo Bretzel a dit…

C'est marrant, ton périple dans les rues de St Jean de Luz ressemble de près au mien. A mon avis, on a du se croiser l'an dernier. Mais cette année, je n'irai pas non plus. Bébé arrive à la fin de l'été alors je reste près de Munich dans la fraicheur des montagnes!

Anonyme a dit…

Quelle audace de s'essayer à une telle recette! Bravo! J'adore le toujon et chez moi dans l'Est il n'est pas si facile d'en trouver. Je vais essayer ta recette dès demain. Merci!

Clémence a dit…

superbe recette : moi j'essaie d'utiliser le tourron dans des recettes : j'en ai fait une glace et une crème surmontée de compote d'abricots/tonka (recettes sur mon blog :)

lia022 a dit…

et ben ca me donne bien envie quand méme moi!!!!!!!!!!

Valérie la gourmande bleue a dit…

je suis comme toi une grande fan de cette délicieuse gourmandise espagnole, alors je te dis un grand merci!!!

Amélie a dit…

Moi aussi j'aime beaucoup le Turron !! Le tiens à l'air très bon ! ;)

Carochococo a dit…

ouahhhh! que c'est bonle turron et superbe réalisation!

Aine a dit…

Parce qu'en plus de faire des douceurs, tu en achetes? Mais tu as des actions dans la culture du sucre ou quoi??? :-)
Je confirme, pour le turron (mou et dur), les amandes sont d'abord grillees.
Et je plaide la cause du turron dur (j'aime les 2, hein, faut pas se vexer...): il resiste a un pique nique a la plage par 40 degres a l'ombre. Le turron mou, lui, a tendance a fondre et a rendre son gras.

auré a dit…

Le turron, je n'ai goûté que celui de Saint Jean de Luz, où je suis tombée d'amour pour les macarons Adam.....

KimGala a dit…

Bergamote, c'est MAGNIFIQUE. Merci pour la recette...J'adore...C'est vraiment gentil et je suis contente que tu aimes cette gourmandise...Moi aussi.

Bisousss,

KIM

Anonyme a dit…

je ne connais pas ce desseert patmamy

Lucie a dit…

Merci pour le cours sur l'histoire des tourons...

Dans un quotidien anglophone d'Ottawa, ma mère a trouvé une recete de "torrone" au chocolat. Je ne connais pas les détails de la recette, mais ils ne sont pas durs comme du béton armé et contiennent des amandes grillées entières dans une matrice chocolatée... le succès instantané dans la famille et même au-delà!

Nous avons plus tard trouvé le mot "touron" et sa définition par hasard, en faisant des mots croisés je crois. Nous appelons donc désormais la recette de ma mère des "tourons". C'est probablement une version "trichée" (surtout avec du chocolat!), mais bon, c'est délicieux! N'empêche, je vais devoir transmettre ce billet à ma mère pour la culture familiale... ;-)

Christel a dit…

Je viens de visiter ton site par hasard et bravo pour tes recettes et tes photos sympas. Ma filleule s'appelle Bergamote aussi et j'adore ce prénom original mais à priori vous êtes déjà au moins 2 à le porter ! si tu as un peu de temps viens visiter notre blog de cuisine que je partage avec la maman de Bergamote : http://lesdeuxpiedsdansleplat.over-blog.com/

Loan a dit…

j'adore tout ce qui contient de l'amande surtout en grande quantité. J'ai longtemps cherché la recette du turon mou, et la tienne me donne grande envie... tout comme de nombreuses recette sur ton beau blog. Je reviendrai pour poster mes impressions et résultats sur cette recette si tentante!

Loan a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Colloquial Cook a dit…

Elle a osé! Bravo! Quel rêve ce touron... J'ai aussi essayé d'en mettre dans les recettes, mais je trouve qu'il y a une déperdition du goût - je préfère pur, tant qu'à faire!

Anonyme a dit…

bonjour bergamote!
j'ai essayé ta recette et j'ai trouvé mon touron un peu dur...le goût y était donc j'aimerais recommencer mais j'ai dû faire une bêtise quelque part...un conseil?

Anonyme a dit…

recette super simple, super rapide, super économique, inratable et délicieux. bref rien à dire c'est parfait!!

Patricia a dit…

J'étais à la recherche d'une recette de touron mou.. St Jean de Luz et ses "repères gourmandises" ! quel bel endroit ! Alors j'ai une petite suggestion pour la saveur amande amère tout en restant dans le naturel... la fève tonka !! il suffit d'en râper un peu comme on râpe de la muscade. Goût assuré et très fin d'amande amère ! et en plus la fève tonka a des propriétés santé très intéressantes. Un peu suffit !

Bergamote a dit…

Merci Patricia. En fait, j'utilise déjà la fève tonka dans la frangipane de ma galette des rois, et je préfère ne pas en mettre dans mon turron justement pour n'avoir que le goût des amandes :)

Creadidi a dit…

Super bon le turron, c'est clair !!

Laurent a dit…

Bonjour,

faut-il battre le blanc en neige préalablement ?

Merci,

Laurent

Bergamote a dit…

Laurent : non, je n'ai pas battu le blanc au préalable, je l'ai incorporé tel quel.

Laurent a dit…

Merci pour ta réponse :)

katherine a dit…

Katherine :
Moi aussi, quand je vais à St Jean et j'essaye d'y aller tous les ans, je fais le même périple mais sans m'arrêter chez Adam, je préfère de beaucoup les "muxus de Pariès donc, j'achète toujours du tourron vert blanc et marron chez Pariès ainsi que des muxus, pour le Jijon, je l'achète au col d'Ibardin ou à Dantxarria dans les ventas, c'est bien sûr de l'industriel. J'ai bien ri quand tu as dit qu'avec l'Alicante, on pouvait se casser 5 dents en moins de deux, c'est vrai que c'est dur et quel est l'intérêt quand on a du nougat de Montélimar, mais faut-il encore trouver du vrai ! Alors, tant pis j'achète aussi de l'Alicante, comme cà, je fais le plein pour l'année et les amis

lilicornia a dit…

Mon Turon est en train de refroidir... vivement la dégustation, merci pour la recette. A défaut de miel j'ai mit du sirop d'érable j'espère que ça ira.

Le blanc d'oeuf n'a pas été facile à incorporer...

Merci encore, verdict plus tard.

lilicornia a dit…

Alors verdict conquise ainsi que la famille! Merci pour cette recette.

Aujourd'hui j'ai tenté le touron aux cerises griottes mais il reste trop mou... il va falloir réajuster car c'est délicieux par contre !

Belle journée.

Anonyme a dit…

je connais très bien le tourron mou et le dur industriel. Mais pour un bon mais vraiment bon tourron tendre artisanal sans amande amère il faut aller à vernet les bains dans les PO petit village au pied du mont Canigou Là vous trouverez une petite boutique qui fait son tourron tendre maison avec un gout de miel a tomber par terre.