8.9.08

le gâteau au chocolat, LA recette qu'il faut connaître


J'ai deux recettes favorites de gâteau au chocolat :
- le fondant au chocolat, sans farine, cuisson à 100°C, pas de croûte, le fondant par excellence, riche, onctueux, puissant (j'avoue qu'il a ma préférence),
- le gâteau au chocolat "classique", moelleux, chocolaté exactement comme il faut, l'incontournable, le gâteau préféré des enfants, succès garanti, THE gâteau au chocolat.

Aujourd'hui, c'est le "classique" que je vous présente. Je l'ai préparé pendant mon séjour au Québec, pour nos hôtes (mon beau-frère et sa famille). Préparer un gâteau au chocolat, rien de plus simple me direz-vous. Détrompez-vous : an Canada, c'est trèèès difficile !
En effet (vraiment désolée de critiquer ce pays que j'adore, mais...), dénicher les ingrédients adéquats relève du parcours du combattant ou de la quête du Graal... Je m'explique : il a fallu 5 bonnes minutes et la visite de trois rayons différents avant que le gentil monsieur du magasin ne me trouve du chocolat à pâtisser (ça commençait bien...). "Euh, c'est gentil, Monsieur, mais je voudrais du chocolat pour faire un gâteau, pas juste à croquer..." (...) "En fait, pas de la fondue au chocolat non plus...". Bon, j'ai fini par trouver mon bonheur, du "dark chocolate" ou quelque chose comme ça. Deux pauvres petits paquets coincés entre des boîtes de conserve de je ne sais pas trop quoi. Ah oui, parce que, ce que je ne vous dis pas, c'est que, sur le paquet, on ne précise jamais le pourcentage de cacao... Dans le doute, j'ai pris le plus foncé, on ne sait jamais.
Moi qui croyais être arrivée au bout de mes peines, que nenni : il me fallait encore trouver de la farine. Bein oui, juste de la farine, blanche, sans rien d'autre dedans. Parce que ça, de la farine avec 'poudre levante incorporée', ou 'prête à l'emploi', j'en ai trouvé... Vous en connaissez beaucoup, vous, des farines PAS prêtes à l'emploi ??? Le pire, je crois bien que c'est le moment où j'ai eu la mauvaise idée de regarder la liste d'ingrédients : farine (ok jusque là ça va), niacine, riboflavine, péroxyde de benzoyle (euh, ça c'est dans les crèmes contre l'acné...), etc. etc. J'ai vérifié sur mes paquets, chez moi, en rentrant, il y a juste écrit "farine". Ouf.
J'ai finalement réussi à le faire, ce gâteau au chocolat, et il était succulent. Vraiment.

Je crois que je vois un peu mieux pourquoi certains Québecois achètent des gâteau "déjà faits", même si je ne comprends toujours pas comment ils réussissent à les avaler (plein de levure chimique, et du glaçage - tout aussi chimique - à la pelle)...
Bon, ici on n'a pas les produits de l'érable, mais au moins on a le chocolat et la farine ;o)

Allez, je plaisante, j'adooore le Québec et les Québecois, vous le savez depuis longtemps :D

20 commentaires:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Trop bon! Une pure gourmandise!

Bises,

Rosa

irisa a dit…

j'ai essayé The gâteau au chocolat et je t'en donnerais des nouvelles sur mon blog bientôt ! ( photo !) un pur délice

Karine a dit…

Bonjour,
Le changement de continent implique toujours un parcours du combattant dans les épiceries. Honnêtement, je n'ai jamais vu autant de farines « prêtes à l'emploi » que depuis mon arrivée en Europe. Produits différents, habitudes différentes! Pourquoi faut-il aller dans une pharmacie pour avoir du sirop de glucose (équivalent du sirop de maïs)? Même après plus de 8 mois, je grogne encore à l'épicerie quand je ne trouve pas un produit. Pour ta prochaine épicerie au Québec, demande à quelqu'un qui fait un peu de pâtisserie de t'accompagner, ça sera plus simple ;).

twostella il giardino dei ciliegi a dit…

Magnifique!!!

Philo a dit…

Je n'imaginais pas que c'était aussi difficile quand je vois des recettes sur les blogs des copines de là-bas

domie a dit…

je suis scotchée à l'écran !
mon dessert préféré sans aucun doute

Anonyme a dit…

un trés beau et bon gâteau miam,miam patmamy

océane a dit…

dès qu'il y a du chocolat, je fonds ....
merci pour ta réponse sur le caramel

ma popotte a dit…

hi hi hi, cela me rappelle mes débuts à Montréal où j'errais dans les allées à la recherche d'un simple biscuit style Lu petit-beurre. Heureusement cela a bien changé et on trouve-de-tout un peu partout maintenant! je garde ta recette pour ma prochaine rage-choco...

Botacook a dit…

J'adore aussi le Québec et les Québécois, mais je m'étais fait les mêmes remarques que toi lors de mon séjour là-bas. C'est sans doute l'influence américaine. Il y a quand même de jolies choses à découvrir là-bas :)
Ton gâteau me donne l'eau à la bouche! C'est un incontournable qui remporte toujours tous les suffrages ;)

Mamzelle Gwen a dit…

Tu me diras, s'ils font de la farine anti-acné, je suis presque prête à en acheter ! ;-p

Alexandra a dit…

Ouè ben il a l'air trop ton gâteau, une franco québecoise tout à fait d'accord avec toi quand même...
Bravo pour ton blog, je te visite quotidiennement et je dois dire que j'apprécie aussi ton franc parler.
Si tu veux tu peux faire un petit tour chez moi, je débute dans le domaine. Bisous.

Véro a dit…

Veux-tu bien me dire dans quel coin de Montréal tu étais pour réaliser ce parcours du combattant?!?

Je te rassure, il n'est pas si compliqué de trouver ce qu'il faut pour faire un gâteau au chocolat partout dans Montréal! :P

Tarzile a dit…

Tu avais tout près de chez toi le plus grand grossiste en pâtisserie. Chocolat et tout et tout...

Dans les grandes surfaces, c'est pourri pour la pâtisserie.

Bergamote a dit…

Véro : j'étais dans l'IGA du coin... :)

Tarzile a dit…

Sauf que la farine qu'on appelle tout-usage était parfaite.

Bergamote a dit…

Hé oui, Tarzile, je sais, tu me l'avais dit. Je n'ai pas eu le temps d'y aller, alors je vais être obligée de retourner un jour à Montréal, youpie !

annie76 a dit…

Bonjour,

La farine du Canada est réglementée. On y ajoute des vitamines (c'est une vieille loi) et elle est blanchie (possiblement le benzoyle). Mais on trouve de plus en plus de farine non-blanchie et des farines entières. Elles sont aussi pré-tamisées, donc prêtes à l'emploi.

Voilà!

Annie

Karine / Carrefour a dit…

C'est le choc gourmand culturel aussitôt qu'on met les pieds dans un épicier ailleurs que chez nous, mais je ne nierai pas que pour les farines, c'est différent. J'ai des amis ici, aux États Unis, qui ramènent leur farine en quantité industrielle lorsqu'ils visitent l'Europe ;-)

J'ai vécu l'adaptation dont parlent les autres plus haut quand je suis arrivée aux États-Unis. Maintenant je sais que certains produits d'ici me manqueront ailleurs et même sur mes terres natales, c'est triste la vie ;-)

Ce gâteau est sublime!

Blomma (prononcer Blouma, "fleur" en suédois) a dit…

Pas bon pour les hanches, mais on craque toujours! Beau travail en tout cas, je succombe comme d'habitude au chocolat..