13.3.11

Délice de Pommes (ou quand j'ai failli mettre le feu à la cuisine...)

Il me restait quelques pommes , dont une qu'il fallait manger rapidement sous peine de devoir la jeter. Alors je me suis conconcté un petit dessert "perso" en deux temps - trois mouvements. Enfin, perso, c'est vite dit : Bergamiss m'en aura finalement boulotté la moitié :)
J'ai pris une pomme, je l'ai coupée en lamelles pour la faire revenir dans du beurre. Comme je ne voulais pas sortir une grande poêle pour une seule petite pomme, j'ai pris une petite poêle. Mais cette poêle-là, elle colle. Alors j'ai découpé un rond de papier cuisson et je l'ai posé au fond de la poêle avant d'y déposer le beurre et les pommes. Le coup du papier cuisson, je l'ai découvert dans Topchef. Bah oui, je regarde Topchef, j'aime bien (contrairement à Masterchef).
Bref, j'ai fait revenir les pommes jusqu'à ce qu'elles soient à peine dorées, bien fondantes (comme l'intérieur des beignets de pommes au resto chinois).
Là, j'y ai versé une cuillère à soupe de rhum, et j'ai approché une allumette. Ah, pour flamber, ça a flambé : le papier cuisson a pris feu ! Non mais quelle andouille... Aaaah, ça brûle bien, le papier cuisson.
J'aurais pu mettre la poêle sous le robinet et la remplir d'eau, mais je ne voulais pas gâcher mes bonnes pommes. J'étais partagée entre deux impératifs tout aussi importants l'un que l'autre à mes yeux : éteindre le feu, et sauver mes pommes. Finalement, en secouant un peu la poêle (pas très malin, quand j'y repense), le papier s'est éteint (comme du papier d'Arménie). Et, oh chance, mes pommes étaient intactes, même pas touchées, ouf.
Je les ai saupoudrées de sucre vanillé, et leur ai ajouté une touche de sauce au caramel au beurre salé. Un régal. Là-dessus, Bergamiss est arrivée : "je peux goûter ?". Et elle a mangé la moitié de mon assiette. "Maman, c'est dé-li-cieux". C'est d'ailleurs elle qui a immortalisé ladite assiette en la photographiant, parce que "cette recette, il faut qu'elle soit sur ton blog".

Moralité : penser à retirer le papier cuisson avant de flamber le contenu de la poêle :)

Et dire que je me moquais de mon p'tit frère qui avait la fâcheuse habitude de cramer le filtre de la hotte à chaque fois qu'il se faisait des bananes flambées...

11 commentaires:

bree13 a dit…

tu as le don de me faire mourir de rire à chacun de tes articles ! heureusement que tu as pu sauver les pommes.

caroline fan du kouign amann a dit…

cette recette est un grand classique en bretagne, souvent servit sur une crêpe.
J'ADORE!!!!

Luocine a dit…

je n'étais pas en forme ce matin mais ton billet m'a redonné ma joie de vivre
Bravo (je suis fort capable de faire ça moi aussi, pas les pommes mais bruler le papier cuisson pour sauver mes pommes!!)
Amicalement
Luocine

virginie a dit…

Ah ça me rassure. Moi aussi dernierement j'ai mis le feu à mon papier sulfurisé en le mettant au four un peu trop près des parois. Par contre j'ai eu beaucoup moins de chance que toi car le papier cramé est retombé pile dans mon flan au parmesan. Résultat : papier sulfurisé cramé = entrée ratée...

Llahuen a dit…

Mmmh voilà des pommes qui donnent envie.

Avez-vous une variété particulière de pommes pour qu'elles soient bien fondantes ?
Car je ne fais jamais vraiment attention quand je fais un crumble (une recette sucrissime bien sûr !) et parfois j'ai une délicieuse compoté en dessous et parfois des cubes...
Merci pour ce billet !

Babeth59 a dit…

le papier sulfurisé, j'ai aussi réussi à le faire cramer dans le four d'une location......sinon, les pommes comme ça, c'est un délice...

Estebel a dit…

Dans la série catastrophe après laquelle on se demande bien où on a la tête, un jour, j'ai voulu filtrer de l'huile de friture (bouillante évidemment) dans une passoire ... en plastique ! Inutile de te décrire l'état de la passoire (au lieu de plein de petits trous, elle n'en avait plus qu'un ... gros !)
Alors le papier sous le flambage, oui, je pense que j'aurais pu le faire ! (mais aurais-je su aussi bien que toi sauver les pommes ???)

Flo a dit…

L'important c'est que les pommes soient sauves !!!!!! Merci pour ce billet sucré et irrésistiblement drôle !!!! @ bientôt Bergamote.

PS : mon mari à choisi son gâteau d'anniversaire... Pour ses 40 ans il m'a commandé ton gâteau sexy !!!! Il se peut que j'ai des questions à te poser à ce sujet y-a-t-il un endroit prévu à cet effet sur ton blog ????

Bergamote a dit…

Llahuen : je prends souvent des "royal gala", ça marche pas mal. En gros, c'est psychologique, je prends des pommes rouges, comme dans Blanche Neige ;-) Sinon, celles qui sont un peu grises/vertes sont pas mal non plus (mais je ne connais pas leur nom, je me fie à la couleur).

Flo : pas de pb, tu peux me poser des questions en commentaires dans le billet du gâteau en question, ou bien par e-mail.

Sandrine a dit…

Tu m'as bien fait rire avec le coup de ton papier cuisson qui prend feu !
En tout cas bonne idée l'association pomme-caramel au beurre salé... à tenter d'urgence !

pouxi a dit…

Bonjour,
Folklorique et rigolo mais dangereux. Un conseil : si le feu prend, couvrir tout de suite avec un couvercle ! Plus d'oxygène = plus de combustion. Et surtout pas d'eau sur une matière grasse qui prend feu, c'est pire et il y a des projections brûlantes. Merci pour la recette, hummmm.