27.3.11

"ce pain perdu qui est le mien..."

Quand j'étais petite, je croyais que Jacques Brel chantait "ce pain perdu qui est le mien". Ce n'est que plusieurs années plus tard que j'ai appris (avec déception, vous l'imaginez bien) qu'il chantait en fait "ce plat pays qui est le mien". Dans le même registre, je rêvais de visiter la "Salle des Pains Perdus", à l'Assemblée Nationale : une salle avec un nom pareil, aussi appétissant, était faite pour moi. Hélas, même topo, grande déception quelques années plus tard : il s'agissait en réalité de la "Salle des Pas Perdus". Snif.

Cette semaine, je me suis fait du pain perdu tous les jours. Eh oui. J'avais préparé beaucoup de "migaine" (= sauce/préparation, en Vosgien), alors tout y est passé. Tout ce que j'avais sous la main : baguette, pain précuit, pain de campagne, pain de mie, petits toasts carrés, brioche industrielle... J'ai tout essayé. Si j'avais eu des biscottes, je crois bien que j'aurais testé avec aussi. J'ai utilisé une fois de plus la recette de Christophe Michalak, une valeur sûre. Vous pouvez la retrouver dans ce billet(clic!). On peut modifier les proportions crème/lait pour obtenir du pain perdu plus ou moins moelleux (et plus ou moins riche, mais ça je m'en fiche).

Verdict : ma préférence va au pain perdu fait avec du vrai pain, de la baguette, ceci dit avec la brioche ou le pain de mie c'est pas mal non plus. Mais comme les seules photos potables que j'aie faites étaient celles avec la brioche (il faisait jour), ce sont celles que je poste. En définitive, pour faire du pain perdu, c'est un peu comme dans le cochon : tout est bon !

11 commentaires:

Babeth59 a dit…

c'est le mien aussi ce pain perdu!...

MAITE51 a dit…

Bonjour : Ah tiens, bonne idée, il me reste plein de pain de ce week end ! Mon repas de ce soir est tout trouvé ! Bonne journée Bisous

Nathalie a dit…

J'ai fait justement du pain perdu hier! C'est effectivement trop bon! Si je dis "trop" ce n'est pas pour faire comme les "jeun's", c'est parce que j'en mange trop à chaque fois !

Nanazolie a dit…

et voilà d'où vient l'expression "ventre affamé n'a pas d'oreille", lol

Elodie a dit…

Quelle jolie couleur dorée!!!

Arycie a dit…

J'ai adoré les malentendus gourmands!
Merci pour tes recettes, toujours appétissantes, et les jolies photos !

Françoise a dit…

Et voilà ! Je suis aussi retombée en enfance grâce à vous. Ma mamie faisait (évidemment) le meilleur pain perdu du monde, sans sucrer la trempette, mais en ajoutant une bonne cuillerée de confiture maison (abricot ou mûre) sur le pain juste sorti de la poêle. La confiture fond et se répand sur toute la tranche, c'est trop bon !
Elle faisait aussi une version salée, avec du fromage râpé à la place de la confiture (c'est pourquoi elle ne sucrait pas la trempette). Le fromage fond et "file" quand on le mange. Délicieusement régressif, tout ça.
Devinez ce que j'ai fait pour dessert aujourd'hui ?

Cathy a dit…

Je viens de poster ton gateau a la frangipane, avec un lien par ici... Merci a toi ta Belle Maman pour cette belle recette!

Miss Miamm a dit…

J'adore la salle des pains perdus !! Mdrrrrrrrrrr Imagine ^^

Ca donne envie en tous les cas !!

Bises et bonne soirée

mamie caillou a dit…

J'ADORRRRRE !!!!

Le blog de Pouce a dit…

Le pain perdu rencontre toujours un vif succès.