9.11.09

Pouding chômeur à l'érable : un gâteau magique

Voici un dessert au nom très étrange : "pouding chômeur", c'est bizarre, comme nom de dessert, non ? Déjà, rien que ça, j'étais intriguée. Ensuite, c'est une spécialité sucrée québecoise, donc doublement intriguée.
En plus, cette recette contient du sirop d'érable, donc triplement tentée. Enfin, le truc qui a achevé de me convaincre, ce sont ces phrases de mes amies Maryse et Véro :
"La pouding chômeur (au Québec, on dit bien « une » pouding !!) porte ce nom parce qu’à l’origine, il était essentiellement réalisé par les familles ouvrières… qui se retrouvait plus souvent qu’autrement au chômage. N’ayant pas beaucoup de moyens financiers par conséquent, on confectionnait un gâteau très simple et le sirop était réalisé non pas avec du sirop d’érable, mais de la cassonade. C’était une manière facile et surtout peu coûteuse de « relever » un gâteau ordinaire. Plusieurs familles réalisent d’ailleurs encore aujourd’hui leur pouding chômeur ainsi. Dans ma famille… on fait de la pouding chômeur de luxe ! Il y a aussi des versions qui remplacent l’eau… par de la crème. Dans toutes ces versions, c’est un dessert excellent ! Mais une fois habituée à celle au sirop d’érable, difficile de changer après !"
et les mots magiques :
"Le gâteau « s’inversera » pendant la cuisson, c’est-à-dire que le sirop se retrouvera au fond, et le gâteau sur le dessus." Oui, c'est magique !

Il fallait que j'essaie ce truc. C'est la recette d'Isa qui a eu ma préférence. J'ai fait la moitié des doses qu'elle indique (parce que 500ml de sirop d'érable, en France, ça coûte pas mal cher...). Et le résultat m'a donné de quoi satisfaire quelques bonnes rages de sucre :)

Pouding chômeur à l'érable
(pour 8 ramequins)

1 oeuf
80 g de beurre
100 g de sucre
140 g de farine
1 cuillère à moka de levure chimique
250 ml de sirop d'érable
250 ml de crème liquide

Mélanger le beurre et le sucre. Ajouter l'oeuf, puis incorporer la farine et la levure. Réserver.
Dans une casserole, amener la crème et le sirop d'érable à ébullition. Réserver.
Répartir la pâte dans 8 ramequins. Recouvrir avec le mélange sirop d'érable/crème. Enfourner à 230°C pendant 15 à 20 minutes, jusqu'à ce que le pouding ait une belle couleur dorée.

Tadaaam !
D'habitude, je m'assieds souvent par terre, devant mon four, pour regarder cuire mes pâtisseries. Là, c'est magique : le gâteau qui était au fond se met peu à peu à flotter !
Ce dessert est délicieux, moelleux, avec une sauce crèmeuse à l'érable, hmmm !

J'ai essayé une autre recette, qui m'a moins convaincue :
Alors je garde la recette de mon premier essai, succulente.

Comme diraient mes élèves, je kiffe le sirop d'érable !

14 commentaires:

tweet a dit…

Il est bien marrant ce gâteau ;-) En grande fana du sirop d'érable, je me fais un devoir d'essayer ce gâteau !

Caro a dit…

En tant que Québécoise, je peux dire que les 2 recettes semblent bien rendre honneur à ses origines! La première version serait probablement ma favorite aussi, sans doute en raison de son goût sucré plus concentré :)

barbara a dit…

Tiens c'est sympa...
Cela m'intrigue aussi...
Je ferai l'essai !
Bizzzzzz
Barbichounette

Karine a dit…

Je dirais comme Caro, mais j'ai l'impression qu'il manque de sirop dans la seconde recette par rapport à la proportion de gâteau. Je suis étonnée par le « la pouding », dans ma famille ont dit « le pouding chômeur » (même à la cabane à sucre, je n'ai jamais entendu avec le « la »), c'est peut-être plus une variation qui apparaît entre les régions québécoises (N'oublions pas que la France rentre 3½ dans le Québec! C'est grand.). De plus, ce genre de recette est très variable d'une famille à une autre, la mienne vient de mon arrière-grand-mère!

mamie caillou a dit…

en ces temps de crise c'est un gâteau qui risque, malheureusement, d'avoir du succès

Isabelle a dit…

on reconnait les gourmandes, tu n'as pas choisi la " pire recette ", c'est la plus cochonne que je connaisse.
Et c'est parce que c'est la plus cochonne, que Martin Picard sert ces poudings dans son resto " le pied de cochon".
On dit " un pouding chômeur"...j'ai déjà entendu "la pouding" mais ce n'est pas pour ce genre de dessert, mais plutôt pour une crème ( genre pâtissière ).

annie76 a dit…

C'est un peu un retour de balancier.
C'est une recette inventée en temps de crise économique. Elle était faite à partir de denrées que toutes ménagères se devaient d'avoir au garde-manger.
De plus, elle permettait d'avoir un minimum d'apport "nutritif" (en ces temps-là) qui tenaient au corps, car tous les repas ne contenaient pas nécessairement de viande.

qmmf a dit…

Alors là, je teste au plus tôt! J'adore tellement le sirop d'érable!

Sébastien Durand a dit…

Quand j'ai vu "érable" dans le titre de ton post, j'ai su que tu allais être contente de ta recette. Tu es si... prévisible ;-)
Et moi aussi, car je vais l'essayer un de ces jours...

Elise a dit…

Une note finale sur les origines du pouding chômeur: les recettes originales (qui remontent vraisemblablement à la crise de 1929) ne contenaient aucun oeuf puisque même les oeufs étaient considérés comme un luxe dans les familles ouvrières. La version de base sans oeuf et avec de la cassonade donne donc un pouding assez massif!!! De loin, la plupart des Québécois préfèrent la version avec oeuf et sirop d'érable!

Merci pour toutes ces belles recettes. C'est un tour du monde extraordinaire à chaque fois!

Véro a dit…

Contente que tu aies essayé... et aimé!!! Je crois bien reconnaître ma recette, dans la 2e version... mais il semble effectivement manqué de sirop, si je me fie au résultat que moi j'obtiens habituellement... Mais bon, peu importe, l'important c'est que tu aies trouvé une version que tu aimes! :)

Anonyme a dit…

Cette recette est vraiment magique ! Je l'ai testée ce midi ( la première ) et tous le monde en redemande. C'est vraiment crémeux et on sent bien le sirop d'érable sans que ça soit écœurant, (même si personnellement je pourrais boire la bouteille ^^ ). J'espère que tu nous feras bientôt partager d'autre recettes à l'érable :)

Sarah

Anonyme a dit…

Tout simplement DELICIEUX ! Tous mes invités étaient unanimes !
Je garde cette recette bien au chaud :-)

Anonyme a dit…

super cette recette dont j'avais déjà entendu parler dans un reportage a la télé sur cuisine TV je vais l'essayer illico