10.12.09

Châtaignes grillées : "Chauds les marrons, chauds !"

Mes parents m'ont rapporté d'excellentes châtaignes de leur vacances en Corrèze. Les châtaignes, je sais les préparer en bûche aux marrons, en marrons glacés maison, en glace aux marrons glacés, en crème de marrons, en crèmes brûlées à la châtaigne... mais je n'en avais jamais préparé des "toutes bêtes", au four, grillées, tout simplement. Parce que, j'ai eu beau regarder un peu partout, ce n'est écrit nulle part, comment faire griller des châtaignes. Il y a des choses, comme ça, qu'on ne nous dit pas. Peut-être que c'est simple comme bonjour, mais personne ne dit comment procéder exactement. Ah. Alors j'ai appelé mes parents (je vous ai déjà dit que j'appelle mes parents, mes grands-parents, toute ma famille, par leurs prénoms ? ça choque beaucoup de monde) et je leur ai demandé le modus operandi. Parce qu'ils sont trop forts, mes parents. Ils m'ont expliqué. Eh bien c'est très facile, exact.

Châtaignes grillées
Ingrédients : des châtaignes

Préchauffer le four au maximum (pour moi 270°c/thermostat 9). Pendant ce temps, avec un cutter, faire une fente tout autour du côté bombé de la châtaigne (comme une ceinture). Inutile de fendre la face qui sera contre le plateau. Déposer les châtaignes dans un plateau métallique. Quand le four est chaud, enfourner les châtaignes pour environ 15/20 minutes. Sortir le plateau du four, le couvrir d'un linge propre. Laisser reposer quelques instants. Décortiquer les châtaignes et déguster.

Moi qui aime m'asseoir devant mon four pour regarder cuire mes desserts, je peux vous dire qu'avec les châtaignes je me suis régalée (dans les deux sens du terme). On voit les châtaignes s'ouvrir, leur écorce se recroqueviller. Et en plus ça sent bon. C'est trop génial :)

Mes excuses pour la piètre qualité de la photo, mais c'est difficile d'éplucher un kilo de châtaignes en se brûlant les doigts et de photographier en même temps (et le flash a donné une couleur bizarre). Bergamonsieur et Bergamiss les dévoraient plus vite que je ne les épluchais, dur de tenir le rythme. Et les marrons chauds, c'est vraiment chaud !

Je pensais que Bergamonsieur n'aimait pas les châtaignes. Je lui en ai fait la remarque, il m'a répondu : "euh... quand quelqu'un les épluche pour moi, j'aime ça". Bein voyons !

16 commentaires:

axoulle a dit…

ca a l'aire tres sympas

Scrapisti a dit…

Et bien voilà, j'ai la réponse à ma question: Mon four n'était pas assez chaud !
Merci du renseignement ;)

sab le plaisir de gourmandise a dit…

j'adore

Francesca a dit…

J'adore ca me rappel des souvenir mes parents en faisait chaques années a Noel

Virginie a dit…

En bonne ardéchoise d'origine, ça me rappelle bien des souvenirs! Pfiou!

gil a dit…

tiens, moi qui les fais toujours cuire avec un fond d'eau, je vais essayer ta recette! merci!

xavier a dit…

Mesdames !!! à la poêle...tout simplement, ou au feu de bois (encore meilleures).
Et toujours fendues, sinon ça éclate partout.
Xavier

Bergamote a dit…

Xavier : bien sûr, les châtaignes cuites au feu de bois, c'est bien mieux, mais je me vois mal faire un feu de camp au milieu de mon salon ;-) Même Beau-Papa, qui a pourtant une cheminée, n'en a jamais fait griller dedans. En revanche, mes grands-parents, si. Quant à la poêle, j'ai l'impression que cela demande beaucoup de surveillance et d'attention pour obtenir un résultat somme toute assez similaire à celui du four (où, rappelons-le, il n'y qu'à attendre que cela soit cuit). Le risque qu'une face soit brûlée et l'autre crue m'effraie un peu, à vrai dire.

Rita a dit…

Quand j'etais petite, ma maman les faisais griller sur le gaz avec une poele speciale avec des trous.
(http://www.twenga.fr/dir-Maison,Batteries-de-cuisine,Poele-a-chataignes)
Nous on les fendais sur le cote creux, puis on les mangeais avec un grand verre de lait.

Laure a dit…

Mmmmhhh, les châtaignes grillées !!

En bonne limousine que je suis, je fais souvent (enfin, souvent à l'automne !) des châtaignes grillées.
Nous les faisons aussi cuire au four, mais un peu moins chaud, et un peu plus longtemps.
Et nous ne les découpons pas au cutter, nous coupons juste un petit bout de la châtaigne avec un couteau, je pense que ça doit être + rapide que la découpe en ceinture au cutter !

Et pour ce qui est d'éplucher, le plat est posé au lieu de la table, et chacun se sert.
L'épluchage, c'est comme le décorticage des noix : on apprécie encore mieux le fruit quand on s'est bien embêté à l'enlever de sa "carcasse" !!

tasteofbeirut a dit…

merci pour l'explication. J'en ai fait il y a pas longtemps, mais en plus j'ai mis du beurre et un filet de miel, c'était un délice!

Babeth59 a dit…

je n'en mange jamais que dans la rue!....en fait, c'est l'odeur qui m'attire quand il fait froid!....si j'essaye à la maison, il va falloir que je mette mon manteau pour en retrouver le plaisir!......;)

tarzile a dit…

Elles sont si belles. À propos du prénom, mon Chéri qui est dans le commerce, a choisi de s'adresser à ses clients par leur prénom, mais en le vouvoyant. Les personnes âgées apprécient beaucoup, sauf une qui lui a fait savoir : Ne m'appelez pas par mon prénom. C'est MADAME! Il a pris note et nous avons rigolé, bien entendu! Tu es unique, Bergamote. Tu es à l'avant-garde.

Marie a dit…

C'est exactement comme ça que je procède .... le plus dur, c'est de trouver de bonnes châtaignes !

Par contre, une amie m'a donné une astuce qui marche très bien, et qui facilite GRANDEMENT l'épluchage : à la sortie du four, j'enveloppe soigneusement les châtaignes dans du papier journal (plusieurs épaisseurs) et je laisse reposer 20 bonnes minutes. "L'écorce" part ensuite quasiment toute seule .... si, si, je vous assure !

sissou a dit…

les châtaignes.. il n'ya qu'ça de vrai en ce moment de aille intense! merci!

Marie Charrier a dit…

Alala il faut que j'essaye !!!