2.10.06

Kipferl


Il y a 16 ans, je partais en Allemagne pour la première fois, et y rencontrais des personnes absolument charmantes, avec un amour des desserts presque aussi grand que le mien (presque).
Ces charmantes gens me firent découvrir les "Vanille Kipferl" ou "Kipferl à la vanille". J'en suis restée bouche bée : comment peut-on inventer des desserts aussi bons, fondants, délicieux, pour ne pas dire parfaits ?


Bon, après seize années, je ne sais toujours pas ce que signifie le mot Kipferl (Erlkönig, je vois bien, mais Kipferl ?), en revanche je sais très très bien (si si, c'est mon mari et mon oncle qui le disent) les faire.

Ils présentent l'avantage de ne pas contenir d'oeufs, pour les allergiques c'est pratique.

Vanille Kipferl

(pour 3 douzaines environ si vous êtes gourmands)

350g de farine

65g de sucre

2 sachets de sucre vanillé

250g de beurre mou mais non fondu

125g de poudre d'amandes


(pour l'enrobage : 100g de sucre glace et 2 sachets de sucre vanillé)
edit : je remplace désormais le sucre vanillé par une gousse entière de vanille mixée avec 1 c.à.s de sucre

Mélanger tous les ingrédients jusqu'à obtention d'une boule de pâte.
Former des boules, des croissants, des petits pavés, les déposer sur une plaque siliconée et cuire pendant 20 minutes à 140°C.
Attention : il faut bien surveiller la cuisson, un kipferl ne doit surtout pas dorer ni brunir, il doit être juste cuit, blanc mais cuit.
Laisser complètement refroidir avant de les déposer sur une assiette saupoudrée de sucre glace. Si vous les touchez encore chauds, ils vont se briser.



Saupoudrer généreusement du mélange sucre glace/sucre vanillé.


Allez, vous en prendrez bien un pour la route ?


41 commentaires:

Androue a dit…

Ohlalalalalala!!!! Je ne connaissais pas ça...dis, c'est plus facile à réussir que les canelés?? Allez, je me lance!

Ida-la fabrique! a dit…

ggaaaaaaaaahhhhhhslurp!! bah oui desolée mais je crois bien que c'est ce son qui est sorti de ma bouche en voyant ces kipfl... kipf..enfin ces trucs qui ont l'air si bons et sans oeufs!!!!!!!!

Bergamote a dit…

Lancez-vous, c'est vraiment très facile. Le secret réside dans 2 choses :
- le beurre MOU (température ambiante ça peut aller)
- le sucre vanillé : il ne faut pas lésiner sur la quantité

Ah, en revanche, j'ai oublié de préciser, pour pétrir la pâte, le plus facile c'est encore avec les mains, donc il ne faut pas avoir peur de salir ses petites mimines ;-)

Anonyme a dit…

hum c'est bon
un petit gâteau ça remonte toujours le moral
merci

belleble a dit…

"Kipferl", cela veut dire "croissant". Traditionnellement, ces biscuits sont façonnés en forme de croissant, d'où leur nom. Moi, je les ai découverts au collège, lorsqu'on fêtait Noël avec le groupe de germanistes. Et c'était boooon !

Nanou a dit…

Bonjour,

Je viens de découvrir ton blog via celui d'Anne de Papilles et Pupilles.
Il est très beau, je reviendrai vite.

Quant aux Kipferl, je ne connaissais pas mais là, tu me tentes beaucoup

auré a dit…

je ne connais pas du tout!

Bergamote a dit…

Aaah donc ça veut dire croissants... Dire que mes allemands n'ont pas su me traduire ("euh, non, kipferl ça ne veut rien dire"), eux, des croissants, ils appellent ça... des croissants, en fait ;-) Ils utilisent le mot français. Me voilà renseignée, merci :D

Merci pour vos commentaires, et, croyez-moi, essayez vite les Vanille Kipferl, vous ne serez pas déçu(e)s !

the heartsless witch a dit…

mouarf, bon j'arrive trop tard pour lancer l'idée que kipferl pourrait être un dérivé de gipfel qui veut dire croissant...mais c'est pas grave, je le dis quand même lol...

bon, ben ça à l'air bien bon ça, et je crois que je vais essayer, parce que miam....

tarzile a dit…

Je ne connaissais vraiment pas. Bergamote, tu es unique.

Requia a dit…

Coucou !
Je viens de lire ton commentaire sur mon blog. Je passe pas loin de l'endoit où tu achetes tes partition tres souvent (je prends la rue St Denis matin et soir).
On devrait se prendre un cafe un de ces jours !

Charline a dit…

Mmmmhhh... ça a l'air irrésistible... sur ma liste à faire prochainement!
C'est rigolo ça me rappelle des patisseries indiennes, je te dirai si ça y ressemble

shinobi a dit…

je connaissais pas ça tombe bien a mère part en allemagne cette semaine;)

$ha a dit…

oh je ne connais pas! je n'en ai même pas vu lors de mes petits séjours en Allemagne.
ça m'a l'air bon alors raison de plus de se lancer!

lunemalo a dit…

Je te l'avais dit, que je ferai ta galette ! eh bien j'en ai profité pour faire aussi les kipferl, mmmhhhh comme dirait mon fils aîné, et m'amuser à décliner tout ça. Donc, petit hommage à toi sur mon blog, j'espère que tu ne m'en voudras pas ;o))

Anonyme a dit…

Mmmmmm c'est drôlement bon ! Je viens de me lancer, c'est facile comme tout, et simplement magnifique avec un bon café. Félicitations encore à Bergamote qui réussit même à mettre ses collègues aux fourneaux :)

Mr. Good

venezia a dit…

je vais très vite essayer… et j'en salive d'avance…

venezia a dit…

J'ai donc essayé… en version technicolor. Ta recette est si délicieuse que je me permets, à mon tour, de la citer sur mon blog, en renvoyant ici. En espèrant que cela ne te gène pas.
bises reconnaissantes V.

khala a dit…

oui je confirme c'est très bon !

Thalie a dit…

Mmm les kipferl... No comment de plus ;o)
T'ai-je présenté mes voeux ? Scuz si je suis un peu tourneboulée aujourd'hui, j'ai eu un choc ;o)

Flo (Boucledor) a dit…

j'ai testé ce week-end. C'est d'une simplicité enfantine, et le résultat est très très fin !
en revanche les miens ont légèrement dorés, et finalement c'est très bien comme cela :)

merci pour cette petite recette, qui plaira certainement à beau-papa qui est diabétique... j'essaye de trouver des recettes avec le moins de sucre rapide possible :)

mamie caillou a dit…

Bonjour Bergamotte,
Je suis FAN de ton blog et tous tes desserts me font envie!
Je vais faire les Kipfler et t'emprunter ta recette mais tu peux compter sur moi pour te faire de la pub. mon modeste blog a ses lecteurs et il faut qu'ils aillent voir Sucrissime.
à bientôt
mamie caillou

nadine a dit…

Ceux-là je les adore, c'est vraiment mon biscuit préféré. Il est à l'honneur sur mon blog depuis hier avec d'autres recettes des copines blogueuses :)

Cracky a dit…

Je confirme c'est très très très bon.
Et tu les fais très bien

Josyane a dit…

Bonjour,
je découvre votre blog, je suis tentée par la recette des Kipferl mais la quantité de farine m'impressionne...
c'est bien 350 g ?
Merci de me répondre par un commentaire.

Bergamote a dit…

Bonjour Josyane. Oui, il s'agit bien de 350g de farine, comme indiqué dans la recette (ceci dit, moi, c'est plutôt la dose de beurre qui m'impressionnerait... alors il faut bien cette quantité de farine pour "absorber" ce beurre ;-)

Comme il n'y a pas d'oeuf dans cette recette, vous pouvez diviser toutes les quantités par deux. Mais 250g de beurre, c'est pratique à peser, donc généralement je fais la dose complète (ce qui, la dernière fois, m'a donné 128 petits kipferls).)

J'aurais pu avoir un doute, mais les commentaires de ceux qui ont essayé la recette confirment qu'il n'y pas d'erreur, ouf :)

sandy a dit…

Bonjour,

Kipferl est un mot autrichien pour dire croissant (de lune) c'est pour ça, je pense, que vos amis allemands n'ont pas su vous donner la signification.

Mon compagnon est née en Autriche, à Baden son père est autrichien et il m'a donc expliqué un peu la petite histoire de cette petite douceur qui a su me séduire; ce sont des biscuits que l'ont fait pour manger et offrir à Noël ...

Je fais les miens en forme de croissant pour respecté un peu la tradition voir la photo qui suit http://img682.imageshack.us/img682/9108/186801258987127.jpg ... ils font plaisir à toute la famille!!

Bonnes fêtes et merci pour toutes les bonnes recettes que vous partagez avec nous

Vio a dit…

Quand j'étais petite fille une de mes cousines, revenue d'1 séjour au Danemark, nous faisait très souvent de ces délicieux gâteaux en croissant de lune.
Peut être ce nom étrange est-il danois ?

Merci beaucoup dans tous les cas . .
J'ai cherché très longtemps la recette et fait beaucoup de tentatives ratées !

ounas a dit…

bonsoir à la famille Bergamotte,
merci pour cette superbe recette, le 1er Kipferl mangé m'a surprit, fondant, sableux à souhait avec un gout de vanille intense (extrait de vanille liquide), puis la consommation n'a pas cessé : en un mot "divin.
je suis tombé sur d'autre recette avec de la gousse de vanille mixé avec le sucre (je vais testé prochainement) et faire un test avec sirop d'érable puis pistache (sait'on jamais)
merci pour ces moment de plaisirs
ounas

Bergamote a dit…

Bonsoir Ounas. Je suis tombée amoureuse de ces Kipferl il y a presque 20 ans maintenant (argh ;-), en Allemagne. J'ai oublié de l'écrire, je remplace désormais toujours le sucre vanillé par une gousse de vanille entière mixée avec une cuillère à soupe de sucre. C'est encore meilleur :)

Anonyme a dit…

Ces petits sablés sont vraiment une pure merveille! Moi qui ai une famille peu gourmande, cette fois, ils sont partis à une vitesse! C'est simple, ils ont juste eu le temps de refroidir et d'être enrobés... Et cette texture qui fond dans la bouche... miam! Merci Bergamote pour cette superbe recette!

J'espère que tu nous régaleras encore longtemps de tes trouvailles!

KATIGA a dit…

Bonjour Bergamote,

Je compte réaliser ta recette ce soir.
J'ai juste une question. Dans ta recette initiale, si j'ai bien compris... je dois remplacer le nombre de sachets de sucre vanillé par leur équivalent en gousse de vanille?
En espérant avoir été claire! ;)

Bien à toi.
Katiga

Bergamote a dit…

Oui, c'est ça, je mets deux gousses de vanille mixées avec un peu de sucre (désolée pour la réponse tardive, je suis pas mal débordée en ce moment).

Atalana a dit…

Les Kipferl, je connaissais (ma soeur a vécu en Allemagne) mais de là à savoir les faire...
J'ai déjà essayé quelques unes de vos recettes (marrons glacés, shortbreads...) alors là aussi je vais me lancer !

Merci merci sucrissima :)

Atalana a dit…

J'ai réalisé votre recette : évidemment pas assez de poudre d'amandes... alors j'ai fait moitié-moitié avec la poudre de noisettes. Ca ressemble un peu à la pâte pour shortbreads : étaler la pâte n'est pas si facile !). Enfournés à four froid Th 4+ (à la louche, mon four est antédiluvien et ne ferme plus complètement... mais il chauffe comme un malade !)22 mn + tard, ils sont sortis bien blancs, cuits et odorants... Là ils refroidissent et je pense que je vais les saupoudrer de sucre glace-cannelle (vous me direz "ça ne sera pas des kipferls !")
Ca sent trop bon pour ne pas l'être !!

Anonyme a dit…

super recette ne rien changer merci

Élise a dit…

Bonjour!
J'ai suivi à la lettre la recette, mais je n'ai jamais obtenu de boule de pâte. Je n'ai obtenu qu'un appareil non amalgamé qui ne s'étendait vraiment pas et à partir duquel il était impossible de former quelque petit pâté... Dommage. J'ai formé des boulettes informes et j'ai enfourné. En attente du résultat.

Bergamote a dit…

Bonjour Elise. Il faut continuer à malaxer la pâte, soit au robot si vous en avez un (avec le crochet "pétrin") soit à la main (avec les mains chaudes, le beurre ramollit et s'amalgame mieux), et la boule va finir par se former, promis.

petitevoix a dit…

En 1683, les Turcs sont aux portes de Vienne. Vienne résiste. Les Turcs finissent par lever le siège (Belagerung Wiens)
Pour fêter la fin du siège, un boulanger viennois (ou plusieurs) a eu l'idée de créer une pâtisserie en forme de croissant.
Le croissant est le symbole de l'islam (comme la croix est celui du christianisme).

Comment dit-on croissant en allemand ?
Les dictionnaires français présentent le mot Hörnchen qui est un diminutif de Horn (corne), d'où : "petite corne".
On reconnait aussi notre croissant dont les extrémités forment des petites cornes.

Ce terme allemand est certes utilisé en Allemagne, et c'est la traduction du mot français "croissant" (mais le terme français est aussi utilisé).
En fait, ce nom désigne surtout une pâtisserie connue dans la région berlinoise.
Mais à Vienne, on ne mange pas des Hörchen mais des Kipferl (diminutif de Kipfel)
Et c'est cette pâtisserie dont le nom est associée au siège turc.
Un croissant se traduit donc en viennois par Kipferl (pluriel Kipferln) .

petitevoix a dit…

voili voilou ;-)

Anonyme a dit…

J'ai tout fait selon la recette, mais le résultat n'y est pas. La pâte s'est affaissée à la cuisson, du coup ils n'ont pas la forme attendue.
Peut-être faut-il les mettre dans un four bien chaud les premières minutes afin de les saisir puis baisser à 140 degrés pour le reste de la cuisson.